L’école André-Piolat

Le 24 mai 1990, l’école North Star, l’une des plus anciennes écoles élémentaires de North Vancouver, située sur le chemin Kings West, fut renommée école André-Piolat. Elle avait d’ailleurs hébergé le Programme Cadre depuis déjà cinq ans. Le nom d’André-Piolat fut choisi en l’honneur du fondateur et éditeur de l’unique journal francophone de la province à l’époque, Le Soleil de la Colombie.

De la douzaine d’enfants inscrits au programme francophone en 1979, l’école est passée à plus de 333 élèves provenant de toute la rive nord de Vancouver, soit de Horseshoe Bay à Deep Cove. L’école offre une programmation complète en français de la maternelle à la 12e année. Sa clientèle étudiante est composée d’élèves provenant d’une variété de cultures francophones à travers le monde et plus particulièrement du Canada, de la France, du Liban, de l’Iran, de l’Algérie, de la Tunisie et du Maroc.

Suite à des travaux de construction complétés à l’automne 2005, les élèves ont accès à des locaux spécialisés tels que des salles d’art, des salles de musique, un atelier de menuiserie, un théâtre ainsi qu’une salle multifonctionnelle. On y retrouve aussi un gymnase équipé d’un mur d’escalade, un système de connexion sans fil et un laboratoire de sciences.

Les élèves, le personnel et les parents de l’école André-Piolat s’engagent à créer un milieu scolaire qui vise l’épanouissement de chacun sur les plans scolaire, artistique et physique, un climat sécurisant qui favorise le respect des droits et des responsabilités de chacun, ainsi qu’un environnement qui promeut la langue française et la culture francophone tout comme la fierté de celles-ci.

Parmi les composantes du volet communautaire déjà en marche, on compte le programme préscolaire Trottin-Trotinnette, lequel dessert 40 enfants de trois et quatre ans, ainsi que le programme de garde avant et après les heures de classe.